jeudi 23 janvier 2020

Essai : Death or Reborn ? Mort ou renaissance ?


Le 20 janvier 2020





Bonjour à vous.

Je vous souhaite une bonne année 2020 à tous, ainsi que toutes les plus belles Bénédictions.

Ça fait hyper longtemps que je ne vous ai plus écrit donc je vais faire plusieurs articles pour vous expliquer depuis le début ce qu’il s’est passé. Attention pavé ! Pour ceux que toute cette histoire a blessé d’une manière ou d'une autre, je m'en excuse sincèrement. Si je vous écris maintenant, cela est dû à une seule cause : Khubya.


Oui, mais encore ?

Vous avez tous dû remarquer qu'après ma reprise de septembre j'ai arrêté. En fait « ça » s’est arrêté car je ne croyais plus en lui et je me suis très fortement insurgé contre Khubya. Je lui ai dit que désormais je peux me passer de lui et me débrouiller toute seule.

-" Le développement personnel me sortirait de mon calvaire, je peux y arriver sans ton aide”

De plus ma vision de toujours a fini par remporter la partie : C’est une entité du bas astral, qui n'a fait que des ravages, et moi je suis responsable de toutes les blessures qu'il a causé, responsable pour les crânes.

En cherchant dans les fakanalisation (fausse canalisation dans le langage Laurique ) je relève facilement toutes les signes qui confirment ce que je pense : jugement, dureté, ordre, dénigrement, énergie dure et autoritaire… etc.

Je me suis donc mis en-tête de rendre les Crânes, puis de fermer ce site pour toujours, mais j'avoue que je voulais le faire dans un état d'esprit de guerre contre Khubya et dans l'optique de contrevenir à sa Volonté. Evidemment cela m'est revenu dans la tête et m’a donc empêché de mettre en place mon plan (4 tentatives en tout). Récemment j'ai voulu faire un coup d'état sur les 2 images de lui qui restent accrochées dans la chambre et le remplacer par Jésus. En effet je souhaite me convertir à l’Eglise Catholique (ennemi du new Age soit dit en passant)

En cherchant sur internet (toujours dans l'optique de me démolir) je trouve des fausses canalisations de sa part, ce qui me confortait dans l'idée du bas astral qu'il est.

L’auteur, Nathalie Chintanavitch dit dans son livre " la Confrérie du serpent " que la canalisation c’est pratiquement qu'une pratique de l'ombre et je la rejoins sur ce point de vue. Je suis aussi d’accord quand elle dit que c’est un art très dangereux (bloque le cœur, modifie en mal l’ADN...etc.). Si vous tapez " les dangers de la canalisation/channeling" il y a aussi des choses intéressantes ( comme le fait que ça nous détourne de nous-mêmes). Le point de vue de l'Eglise Catholique sur la situation est aussi très intéressant (éloignement de Dieu entre autres).

Son compte était donc plutôt scellé. De plus, une autre raison pour laquelle je ne voulais plus du tout reprendre ce site est le problème de pouvoir, toujours pas réglé à l'heure actuelle ( mais dans une intention de trouver un remède ). Celui d’un " meneur" et de " suiveur" qui est d’un poison extrême. Poison porté à son paroxysme au désert quand tout le monde attendait de Khubya les "directives". Cela m’avait horriblement choqué. Tout comme mon positionnement par rapport à vous, c'est à dire : celui de me sentir au-dessus de vous, enivré par un certain pouvoir (peut-être est-ce de l'orgueil ?). Le fait de " fédérer". On me traitait de " chef de secte" et force de constater que ça en avait bien pris le chemin à mon grand regret, car tel n'est pas mon intention initiale.

Donc, vous devez vous demander : pourquoi je reviens si j’aime pas le copain "bas-bas" qu’il est ?

Simplement pour témoigner de ce que j'ai vécu par rapport à lui dans mon journal que voici :


Journal Khubya

3 janvier 2020.

Le soir, Mathieu (mon ami qui connait Khubya) vient me voir dans ma chambre, je lui montre 200 pages de scénario que j’avais écrit étant petite, toute exaltée. L’histoire ? Hemysi, celle qui narre l’histoire de Khubya. Comme moi et Benjamin trions la maison nous sommes retombés sur ces archives que j’avais caché, n’ayant pas le courage de brûler mon œuvre, mais ne sachant quoi en faire, je l’avais enfermée dans un placard pour l’oublier. Je ne m’attendais pas à retrouver cela, et de nouveau je me demande si je le brûle. Donc pour évaluer, je lis. J’hésite pas à me juger très sévèrement pour le scénario médiocre (tellement pire que l’histoire postée sur l’ancien site.) mais pourtant je suis attirée... par la profondeur et je n’arrête pas de faire des allées et venues, entre le lire, attirée par cette énergie, le reposer en le critiquant sévèrement et en le reprenant captivée. J’explique à Mathieu que je ne comprends pas pourquoi je suis si fascinée par Khubya dans l’histoire alors que c’est si mauvais scénaristiquement parlant.

Il me dit : tu ne vois aucun signe au fait que tu l’as “redéterré” ? Toi qui d’habitude vois les signes, tu ne vois pas celui-là ?

- Redéterré Khubya ?

Je pense alors à mon infâme passé que je déteste tant. La période où j’ai canalisé le Khubya bas astral...et toute ma violente colère surgit contre lui. J’ignore pourquoi j’ai une telle colère. Je possède 2 images de Khubya dans ma chambre et quand j'observe l'une d'entre elles je ressens instantanément que ma colère est liée en partie à l’abandon du lien et du service envers lui. Cela ne me réjouit pas, pensant l’avoir enterré à tout jamais.

Que de colère ! Pourquoi je reprendrais un service envers une entité de bas astral avec laquelle que des problèmes ont surgi ?

J’ai l’idée qui me traverse d’en parler sur mon site, pour demander comment me guérir de ma colère contre lui (telle que je voulais lui sauter au cou et l’agresser) et que cette acte de ma part annoncerait possiblement une reprise.

( 21 janvier :  guérir ma colère n'est plus nécessaire puisque j'ai compris le pourquoi de la colère : c'est de m'être séparée de lui. Je m'en voulais, en fait !).

Cette idée sortie de nulle part me fait exploser de rage mais je finis par m’y mettre. Comme je n’arrive pas à écrire, je suis toute joyeuse, me disant que c’est un signe négatif et donc qu'il faut que je rebrousse chemin.

Intriguée, je tape " Khubya" sur le moteur de recherche et tombe sur une phrase d'une personne sur un forum qui m’impacte un peu :


-"Laura a abandonné Hemysi, Khubya et sa mission de vie ".

 C’était ce que j’avais ressenti intuitivement en regardant l’image de Khubya tout à l’heure. Je zappe ça et cherche plutôt les informations… que je veux trouver. Et je les trouve.  Les arguments prouvant bel et bien que c’est tout sauf un être de lumière hé hé :






Cela explique que Khubya est bien du bas astral, car ça ne coulait pas DU TOUT de source. Mais plus tard (2 ans plus tard donc en 2015) j'ai eu le contact avec un Khubya bien différent de celui que je canalisais et dont la caractéristique principale était la paix totale et la douceur. Sauf que son niveau vibratoire était tellement haut que je n'ai pas pu garder le contact.

Donc, je commence une procédure, demandant au premier site où j’ai posté ses messages de tout supprimer. Je voulais franchement me débarrasser de lui et lui rentrer dans les plumes. Je souhaite également rendre les Crânes (alors que Khubya s’y est toujours fermement opposé, prévoyant un plan d’unité).

Une fois fini, je regarde mon énergie car mon énergie m’indique si mon action est juste... ou non.
Un grand sentiment de tristesse m’envahit, me trouvant décidément trop nulle, incapable d’avoir accompli quoi que ce soit et je me ressaisis en offrant tout à Jésus et en me disant que ma vraie valeur ne réside pas dans le faire.

Je me lève et je constate que mon énergie n’est vraiment pas normale. Je vais voir Mathieu, je lui dit rien et il me dit que mon énergie est bizarre et qu’il me trouve glauque. Je lui explique pourquoi. J’exprime bien mon envie de me débarrasser de Khubya  "mode imposteur suprême". Il me parle de filtre de la personnalité mais tout de même ! Pas à ce point ! Mais mon énergie étant anormale, je réfléchis à un autre moyen que la guerre contre lui. 

Je décide de me guérir de ma colère et de comprendre ce qui m’arrive vraiment avec cette histoire alambiquée. Mais je peste contre une éventuelle reprise (même si sentais qu’énergétiquement c’était ouvert) en invoquant tout : pas utile pour les autres, n'éveille pas, moi trop imparfaite, dangers de la canalisation et du bas astral..etc. Je souhaitait plutôt faire entrer l'Eglise Catholique et Jésus dans ma vie.

Plusieurs points noirs sont sur le tableau du "super Khubya du méchamment bas astral" :

_ Pourquoi lors de mon mandat j’ai eu une telle abondance financière ?

-Pourquoi Khubya, lors de la réunion des crânes Bébés, m’a protégé contre un groupe qui souhaitait me dire ses quatre vérités d’une manière si forte que j’aurai pu abandonner l’être bleu pour toujours (car il est très facile de m’intimider, moi-même étant mon pire ennemi) en envoyant un Amour à l'un des membres de ce groupe infiltré.
- Pourquoi l’énergie du voyage dans le Désert était-elle si belle ?
- Pourquoi j’arrive à garder des bons souvenirs de nos rencontres ? (particulièrement la deuxième réunion)
- Pourquoi Khubya est dans mon cœur (je n’ai jamais brûlé mes 2 images de lui, ni les canalisations) ?

Je peste ma colère qu’il m’ait choisie pour son service de vérité. Qu’est ce qui lui a pris de prendre quelqu'un qui échoue sans arrêt ?

Surtout que Mathieu m’avait parlé d’un gars, qui, étant dans sa voie, pouvait émaner toute l’abondance financière qu’il voulait. Ça résonne étrangement dans mon cas. Surtout que depuis que j’ai viré Khubya je vis dans la misère, incapable d’utiliser des méthodes de développement personnel pour attirer la richesse. C'est ballot pour quelqu'un qui prétend y arriver sans lui !

D’un seul coup un lien se fait. J’étais allée à nouveau au désert en février 2019. Khubya était là (je l’avais supplié de venir car le désert n’avait aucun intérêt sans lui et je hurlais à l’âme, constatant son importance). Il avait dit que la reprise se ferait chez moi (car je naviguais entre 2 endroits habitables). Et là j’y étais. Intuitivement je sais... que c’est le moment de la reprise... dont on m’avait parlé depuis 3 ans.

Au début j’y croyais mais après, voyant que rien n’était fluide quand je faisais des efforts (et même lorsque je lui avais dit oui pour la reprise au désert) rien ne s’était passé. Donc je lui ai fermé la porte au nez. Mais je ne m’attendais vraiment pas à son retour. Je cherchais à forcer pour m’obliger à sortir de chez moi, trouver un métier... car je reste tout le temps enfermée chez moi sans activité comme morte... refusant de vivre.

Je cherche des hypnoses sur internet pour libérer ma colère contre Khubya, j’y arrive pas, et cherche une musique d’eau pour imaginer, ou laisser faire, le bruit de l’eau pour me purifier... et je percute que la purification est la première étape d’un vrai canal. Là je suis surprise car je vois que tout se met en place pour… pour Khubya. Moi qui refusais strictement de devenir un véritable canal, tout se met en place fluidement pour le devenir. Là je reconnais qu’il y a un truc… et donc… je décide de tenir un journal au jour le jour pour voir si cette… fluidité continuera. Le fait de (ré)envisager une reprise donne un sens à ma vie, une vie... où j’étais absolument obsédée par ma mort. La ressentant pour bientôt je parlais sans arrêt de ma mort... je souhaitais ma mort et refusais de vivre dans ce monde et de m’alimenter.

Pourquoi c’est pas Krishna (Dieu) mon référent lumineux ? Pourquoi Khubya et pas Krishna ? Ça aurait été tellement plus facile !
Je repense à ce matin. Je me demandais si faire le métier de toiletteur canin serait bon. Et d’un seul coup, j’ai eu: "ce n’est pas ton destin." Ça m’a ébranlée... car c’était… une voix mais... bizarre. Cette voix se plaçait au-dessus du mental en énergie et en force. Mathieu, la veille, m’a dit que canal ça m’irait mais je lui ai dit que c’était hors de question au vu des déboires Khubyiques passés.

Je reprends mon scénario et le relis pour voir comment je réagis dans l’optique de reprendre avec lui. L’obsession qui me faisait relire l’histoire avait disparu comme si j’étais allégée d’un désir secret que je projetais sur mon histoire : je désire Khubya.

04 janvier



Un lien négatif me retient au Khubya bas astral ce qui fait que je me dis que finalement tout cela est finalement faux. Ce lien me fait tomber vers le bas et pour éviter que ça continue, je renonce à tout. A table, je ressens une très violente colère d’avoir à nouveau coupé avec lui, une colère que j’arrive à peine à maîtriser, mais me résigne, cherchant d’autres voies de secours.... Mon frère, lui, (qui a été aux réunions de KHUBYA et qui n’a pas aimé) se met à faire des actions totalement inhabituelles. Il se met à regarder mes cartes Yugioh  (il ne fait jamais ça, car il s'en moque) posées sur la table, comme aimanté et prend mon épée de vérité (une petite épée en fer qui m'a été offerte en signe Divin pour prévenir d'un événement funeste) au pied d’une statue. En l’observant, je comprends que même si je rejette Khubya, le contact semble lui faire un effet positif. En me brossant les dents, la même idée rejaillit fortement : en parler sur le site et que cela déclencherait la reprise. Je suis à nouveau surprise surtout que je suis capable de retracer l’énergie derrière l’idée. Elle est purement lumineuse. Je l’avais vu hier mais ne voulais pas me l’avouer. En l’acceptant je sens bien le lien avec le "vrai" Khubya. Je m’amuse à taquiner mon frère en me jetant sur lui (comme une amante) désespérée que l’idée vienne en fait de Khubya. Et étrangement… il émane une énergie de joie. Dans ses mouvements pour éviter la glu que je suis, il y avait une joie que je n’avais jamais vue de ma vie. Pourquoi ça lui fait cet effet ?

Mais le lien négatif me reprend trop fortement, je laisse à nouveau tomber.  Pendant les courses, je souhaite manger avec mon frère au restaurant comme pour fuir quelque chose, puisque, après, pour d’autres jours, je voulais aller au spa et au cinéma. Mais mes désirs étaient tourmentés par une peur. Puis je sors... dehors mais refuse de rentrer dans ma chambre et chez moi. Hormis Khubya, il n’y avait rien d’autre que j’aurais pu fuir. Le soir, je regarde un livre sur l'astrologie et j'éprouve une envie d'apprendre que je ne me connaissais pas. Souffrant trop, je coupe le lien néfaste, et à ma grande surprise, je repousse le livre d'astrologie, retombée à mon stade initial : refus d'apprendre. Cela m'a fait un sacré choc. Pourquoi les 2 étaient liés ? J’enterre tout ça me disant que c'est moi-même qui débloque.

05 Janvier.

Je n'écris plus de journal… Fin de l'histoire, retour à ma vie " normale".




The End








20 janvier

Alors que la pelle, sur la tombe de Khubya semblait être bien en place :

L’idée de l'abondance Khubyique me revient souvent à l’esprit, et j’arrive même à en éprouver une réelle gratitude. Je ressens enfin de plus en plus la patte Divine derrière tout ça, le véritable miracle, mon premier auquel j’ai assisté dans ma vie. J’arrive même à l’impossible : remercier de la période Khubya grâce à l’exercice de gratitude (essayé pourtant tellement de fois. L'exercice est ressorti deux jours après l’épisode 1 er dans le journal).

Sauf que j’ai réellement de la gratitude pour cette période, la seule que j’estimais vraiment valable dans ma vie actuelle. Car après ce "service", j’ai beau avoir tout essayé, je n’avais plus goût à rien et je refuse même de travailler ce qui me surprend, ressentant que je préfère recevoir l’argent en étant alignée à la volonté Divine que par la survie.

Je décide de m’ouvrir à l’idée de recevoir ce type d’abondance (sans pour autant faire un nouveau lien avec Khubya).

Mon état, ce jour-là, est un état de folie, lié à un problème assez "insoluble" que je traîne depuis plusieurs années, et dont le poids s'est considérablement renforcé ( détruite par mes ombres intérieures ). Je décide de contacter un prêtre catholique. J’hésite pour l’envoi du mail (l’ayant formulé de manière à me détruire totalement, tellement je suis dans la folie) et suis tombée sur une de mes 2 images de Khubya dans la chambre, ayant juste avant, formulé une prière de S.O.S désespéré.

J’observe son image radieuse de paix et instantanément je suis calme. Un espace de silence s’ouvre et j'ai l'impression d'expérimenter ce qu'on appelle la "communion" et ça me fait rire que Khubya passe devant Jésus. Il communique avec moi par le silence (car je n’ai jamais eu vraiment de contact avec lui et que je ne sais pas du tout canaliser). Juste après je renonce de manière naturelle à mon idée d'envoyer ce mail d'autodestruction et ma folie a disparu… un peu curieux pour du bas astral…

Je lui demande de venir me voir pour ressentir son énergie. Bizarre, c’est toujours celle que j’avais sentie 2 ans après ma coupure. Le Khubya "de paix absolue que rien n’ébranle" (et cela en est presque énervant) et "le bienveillant tout doux". J’ai même l’impression qu’il me remerciait de m’ouvrir à lui, ce qui me laisse perplexe. Il me le fait ressentir, et je sens toujours son énergie de bienveillance et de paix. Et encore une fois l’idée d’en parler sur mon site revient. Je suis trop intriguée et lui demande quelle est sa volonté. Il me montre l’idée de "m’ouvrir". Je lui redemande une seconde fois pour être sûre de cette idée (y étant opposée, ne voulant importuner personne, suite à ces déboires). De nouveau il me montre l'ouverture. L’ouverture sans attente. Je sais parfaitement que si le post passe, j’ouvre l’énergie pour Khubya, ce que je redoute un peu car j'ignore les conséquences de ce geste. C'est donc pour cela que je décide de regarder tous les signes qui se présenteront à moi, en acceptant de publier enfin ce message que je retiens.

Je me dis : "si vraiment c’est bon de poster ce message, si c’est vraiment bon que je réinvite Khubya dans ma vie, peu importe la forme que cela prendra, il y aura forcément une ouverture."

Et à peine mon message fini, Mathieu entre dans ma chambre, me dit qu’un de mes amis trouve son chemin (alors que son cas était aussi désespéré que le mien voire plus), dit qu’il a des réponses pour lui-même, et me remet... plusieurs commandes. Des commandes de tapisseries de Jésus... mais toutes sont arrivées en même temps alors que j’ai commandé sur 3 sites différents. Et ça arrive JUSTE APRES avoir fini de rédiger mon message pour publier (alors qu'il aurait pu me le donner en après-midi). Oui, c’est bien une ouverture, pas de doute.  Je regarde l’énergie. Vachement lumineuse, dis donc. Bon. Ouverture confirmée.

Je regarde ensuite mon état interne tout le long du soir : je me sens soutenue par une énergie de lumière, et je suis toujours joyeuse. Donc ça va, le baromètre est positif. Du fait d'avoir eu un lien avec le "vrai" Khubya, ça a dû retirer ce lien négatif qui m'entravait. Je décide de publier mais... après avoir lu une revue catholique, qui explique bien que la canalisation new age c'est..... bin...... pas catholique ^^, j'hésite à nouveau. Du coup, je soumets ce jugement à Jésus. A ma grande surprise, je sens qu'il me fait ressentir de ne pas abandonner. Il va falloir que je trouve je ne sais quoi pour "concilier" et "Unifier" Jésus et Khubya, surtout si Khubya fait des petits (s’il y a reprise d'une manière ou d'une autre).

Je constate, comme me l'a dit Samuel, du site " Retour des Grands Dragons" qu’effectivement, je suis dans un état de lutte permanente, où je m’oppose à tout, même à la vie. Le genre qui dit non à toutes les opportunités. Je n’avais pas vu cela avec mon "mandat" avec Khubya. Mais le voir est déjà un premier pas vers la guérison et je remercie déjà énormément pour cela. Il ne me reste plus qu’à guérir de ça (de la non-envie de vivre) par... "bien, je fais comment" ?
Je remarque aussi que j’en joue, ce qui, là, est plus problématique. Le goût du conflit et de la dualité doit me donner l'impression que j’existe. Et c’est évident que j’ai à surpasser ça, ainsi que ma tendance exacerbée à être ma pire ennemie.

Curieusement je ne m’accroche pas à l’idée de guérir à tout prix car le simple fait d’écrire un article parlant de Khubya... me met en joie (ben c'est franchement rare chez moi, voire inexistant!!!) Ce qui me surprend pas mal pour copain " Bas-Bas " (Khubya bas astral en langage Laurique). Donc y a bien 2 Khubya. Le vrai et le "Bas-Bas".

Au final Khubya est-il ma raison de vivre ? Comment expliquer ce creux total dans ma vie après mon départ de "chez lui" ? J'ai fait tous les efforts du monde pour trouver un débouché sans lui et je reviens... ici, la queue entre les jambes. Coup de Maître de sa part, lui qui m’avait prédit que par le développement personnel, j’y arriverais pas… avant mon départ de chez lui (ce qui s'est avéré vraie).

Deux ans après l'arrêt de Khubya ( 2014 ), j'avais déjà des désirs secret de reprendre (que je voulais à peine m'avouer, ayant trop honte ) et tous les printemps, j'attendais la reprise avec espoir ( oui moi aussi j'ai le défaut d'attendre le messie sauveur ha ha ha ha ). J'espérais renaître au printemps avec Khubya. Je l'espérais vraiment .....Mais après, j'ai compris qu'il n'y aurait pas de reprise possible et qu'il fallait passer à autre chose.

Puis je repense à une des paroles dites en 2018 par Khubya : " Ce qui s'est passé avec moi et les Crânes, c'est la partie dualité, la seconde partie sera la partie Unité." Il le répétait souvent, et j'explosais à chaque fois de rire, étant absolument sûre que cela ne pourrait jamais se produire.


Le 21 janvier 2019 

Finalement je refuse de publier cet article car j’ai beaucoup trop de peurs : peur que cette ouverture ouvre à quelque chose de plutôt mauvais et peur des réactions négatives qu’il pourrait y avoir. Je reste embêtée de cette énergie si belle d’ouverture toujours présente, générée par l'idée de publier que j'avais précédemment. En fait...c’est ouvert, la lumière brille mais j ai peur d'y aller.

Face à un problème que je traîne depuis 4 ans (celui de la folie à être incapable d'accepter mon ombre) , je cherche sur facebook, le contact d’un ami pour espérer avoir de l’aide. A la place, je trouve… le contact d’une personne qui a connu Khubya et qui m’avait demandée en amie.... (alors que d’habitude je ne m’occupe jamais de cela ou si rarement). En dialoguant, évidemment, elle a repéré mon goût prononcé (addictif même) pour la dualité, l’envie de guerre en moi, et me parle de faire un autre choix de façon claire et définitive. Effectivement cela enrayerait enfin ce problème qui me rend folle ! Je réfléchis alors à comment faire ce choix ferme en moi-même.

Durant ce dialogue, j’exprime finalement mon refus de Jésus (à ma grande surprise) je constate en moi qu’en fait c’est plutôt Khubya qui m’intéresse, mais ne le lui dit pas. Je retiens mon envie de lui parler de tout ce qu'il m'est arrivé avec lui, mais je ressens que je suis une cocotte minute pas très étanche et qu'il vaut mieux que je fasse attention.

Une fois la conversation terminée je regarde l’image de Khubya dans ma chambre et lui dit que finalement je ne publierais pas le message à cause de mes peurs ( publier ou ne pas publier me taraudait pendant toute la journée). Son énergie arrive et m'accueille sans jugement. Il est gentil en fait ! Son énergie est toujours cette énergie de paix et je la sens mieux que la veille. Je suis extrêmement surprise de son arrivée. Puis il me fait sentir qu’il tient à ce que je publie ce qui m'étonne encore plus ( que "bas-bas" le fasse oui mais le vrai !!!! ). Je réfléchis à nouveau et je fais un lien qui me surprends :

-  M-F la Personne que j'ai contacté m invitais en fait à passer du mode " dualité" au mode " Unité".

Khubya m’avait dit que s’il reprenait ce serait en mode " Unité" ( cela fait un an ). Cette publication est en fait mon premier test...et c’est pour cela que j’ai si peur de publier cet article. Car il implique de faire mon choix entre la dualité ( ancien monde) et l’Unité. Là pour le coup, ça me fait moins rire....car une reprise est alors vraiment possible, surtout si je m’affermis dans un choix d Unité.

L’énergie d’ouverture est toujours intensément là. Je ne m’attendais pas à avoir à faire ce type de choix si clairement dans la vie.

En gros c’est : Que décides tu ? Périr dans l’ancien monde en restant dans la dualité, ou aller dans le nouveau monde en choisissant l’Unité ? Et publier l’article signifiera que je décide de faire mon premier pas dans l’Unité. Donc l’implication de la publication de cet article est bel et bien énorme autant pour moi que pour Khubya. Je lui dit alors que je veux bien apprendre à faire le passage de l’un à l’autre et de me désintoxiquer de ma dépendance à la GueroDualité ( Guerre-Dualité ).

Je n’ai pas arrêté de sentir que j’allais mourir depuis 1 an, et ça m’obsédait tellement que je n’arrêtais pas d’en parler. La mort est donc lié au choix de rester dans la dualité ? Opter l‘Unite c’est opter pour la renaissance de moi et de Khubya ?

Je trouve marrant que ce soit une personne qui connaisse Khubya qui m’ait aidé à voir ça. Comme si Khubya me disait :

- "Au final c’est par mon aide que tu peux y arriver, par toi-même tu ne peux pas y arriver "

Et jusqu’à maintenant, effectivement ça a été le cas. Sans son aide j’ai eu tous mes échecs et avec son aide...d’avoir pu arriver là où j’en suis ( et éviter ma destruction )
Je ressens fortement le soutien lumineux de Khubya. Puis, suite à une réflexion de haine contre moi-même dont je parle sur messenger avec une Amie, Khubya me faire ressentir " l’Unité c’est aussi de lâcher cette haine de toi-même. Tu y tiens à cette haine de toi". Je suis surprise qu’il me dise que j’y tiens.

Renoncer à la dualité est renoncer à tous mes vieux vêtements. Je suis à la croisée des chemins.

Je vais sur le facebook d'une personne connaissant Khubya  et je tombe sur des bd de sa part avec Khubya mode tyran qui me fait bien rire, et trouve aussi Hemysi ( une histoire Bd en mode roman qui raconte l'histoire de Khubya tel que je le portais en moi avant son apparition officielle en canalisation) formulé en audio par lui. La mise en contact avec mon projet me fait un effet que je n’aurai jamais cru possible. Je me sens tellement appelé par ça ! Comme si c'était mon coeur ! Je ne sais pas quoi faire de cette sensation si étrange. D'ailleurs anecdocte drôle, j'ai perdu définitivement accès à l'usage " "hemysi@hotmail" ( depuis Novembre, donc pour ceux qui ont essayé de me joindre, vous avez l'explication ) qui était, pour moi, le symbole de mon Âme. J'en ai tellement été dégouté, que désormais, mon mail actuel est le total inverse : l'affirmation de ma non-existence.

Plus tard je reprends le dialogue avec M-F. La cocotte commence à fuir puis explose: je finis par cracher tout ce que je retenais au fond de moi et que je ne voulais pas qu’elle sache. Je commence déjà par aborder la canalisation. Voici ce qu'elle dit :

- "Il n'y a plus besoin d'intermédiaire la connection avec la Source est directe en étant dans le Coeur on rayonne la lumière qu'on est, la puissance qu'on est. Ok pour les canalisations à une époque, pour nous réveiller, aujourd'hui il s'agit d'être responsable de qui on est pour simplement le rayonner,  ÊTRE c'est tout et faire des choix et ça se met en route, sans besoin de mental. Lui dire merci pour son rôle et s'écouter.

On canalise tous à savoir quoi, son soi supérieur ou des entités  bien plus fortes que notre mental, inconsciemment peut-être. Par qui, par quoi, piraté, habité c'est pas la même vie qu'être nourri et en paix.

Dans le coeur, là où tout le monde va; et on est bien aider pour cela  aujourd'hui si l’on se positionne. On ne peut plus donner son pouvoir à d'autres comme on faisait ; c'était utile pour l'expérience, merci et on reprend sa responsabilité de participer à la création du nouveau monde.
S'occuper de son canal en étant dans le coeur. Par le mental on nourrit des égrégores sans le savoir mais c'est nous qui le permettons, alors se positionner clairement est efficace."

Puis je lui demande la question fatale :

- KHUBYA bas astral ?

-Non je ne le crois pas c'est ton mental qui te détourne de ta connexion divine

Influençable comme je suis, je me dis : eh bien voilà Khubya, tout ça, c'est encore faux. C'est totalement suicidaire de reprendre, car effectivement ce problème de pouvoir, dont je sais pertinemment que c'est le pire poison, rend la chose impossible. Mais tout de suite après ( à cause de l'énergie de soutien de lumière), je me dis que c'est bizarrement trop lumineux ce qui m'arrive pour que ce soit faux. Et puis je ne me suis pas trop convaincue de mes arguments. En moi...la joie de reprendre est non seulement là mais elle me pousse, elle me pousse et je finis par lui suggérer la reprise potentielle avec Khubya, et j’essaie de me défendre en exprimant ce que reprendre me faisait comme effet. A ma surprise je me fais pas démolir à la dynamite comme je le croyais.

Je sens que la lumière de soutien de Khubya double facilement et je sens une ouverture de plus en plus grande. L'énergie de soutien rayonne tellement que j'en suis presque éblouie.

J’aborde la question des crânes, quoi faire avec ceux que je garde ? Les rendre ? Elle me dit que oui, je commence (5 ème tentative) à nouveau à réorganiser la procédure. Dès que, en mon coeur et sur le plan physique tout est prêt, je sens émerger du plus profond de moi même qu'il ne faut pas que je fasse cela. C'est absolument fulgurant, viscéral, puissant ! Bon....je réfléchis pourquoi : c'est Khubya qui a pris les crânes, ce n'est donc pas à moi, avec mes forces de petit humain duel, d'organiser cela (avec le motif de faire pénitence en plus de la haine de moi-même). C'est à Khubya de s'en occuper,  alors j'accepte de lui faire confiance, car au vu de la tournure des évènements, cela devient presque impossible pour moi qu'il ne fasse pas son retour.

A la fin de la conversation je remercie Khubya car son signe d’ouverture est suffisamment clair pour ne pas me rater. Et la.....

Un truc se passe.

Le fait d’avoir exprimé à une personne tout ce que j’avais dans le coeur, et surtout, le fait de lui avoir parlé de la totalité de ma mission d’âme ( Khubya, les crânes etc...) a fait que cela officialisait son lancement intérieurement. A partir de ce moment, je ne suis ENFIN plus un bateau à la dérive attendant sa délicieuse mort.

Je me sens enfin face à un objectif, et la conversation a permis de cibler les points à travailler pour que la reprise se fasse en mode unité totale.

Juste après je traine sur facebook. Je regarde les actualités ( la dernière fois que je l’ai fait c’était pour tomber sur la réponse à ma question adressé à Khubya : montre moi  un signe ou je ne peux pas faire de fausse interprétation que la reprise est possible : bam ! Formation sur la canalisation ) et je trouve une vidéo pour trouver mon métier d’Âme. Je trouve assez vite ce qu'il est, même s'il est tellement large que mille poissons s'y noieraient : thérapeute (le comble pour l'archi blessée que je suis, car pour être thérapeute il faut déjà se soigner soi-même et passer au delà du niveau mental ).

Khubya venait de me donner ce que je n’avais pas pu me fournir par moi-même : la motivation de trouver mon métier. C’est fou comme c’est d’une fluidité. Je n’avais jamais expérimenté ça de ma vie. Khubya qui revient à la charge ça dépote. Lors de mon premier mandat avec lui je n’ai pas expérimenté de fluidité, ni ce soutien énergétique de sa part, que j’ai aujourd’hui. Il m'avait promis son retour si j'honorais sa parole : de revenir chez moi.

M-F par ses paroles, me fait comprendre que j’ai intérêt d’assumer à 100% ma mission d’âme, sinon je me ferais démolir car je serais incapable de puiser dans mes propres forces en cas d’avis contraire au mien ( genre ce que M_F dit par rapport à la canalisation, qui poignant de vérité, aurait du me faire céder). Je suis ravie de ce qu’est ma mission d’Âme, mais n’assume pas du tout. Khubya, j’assume à moitié, les crânes c’est 0 et la troisième partie c’est  -100 ( travail sur ses ombres, sur son Démon intérieur etc....)


22 janvier

La formidable énergie de soutien de Khubya a disparu, ce qui ne m'étonne pas vu que je n'arrive toujours pas à me décider de publier l'article. Même en observant des symptômes où je suis toute triste, blasée, et ayant l'impression de trancher un lien qui se recréait je n'arrive toujours pas à me décider.

Suite à ce qu'a dit M-F sur les crânes ( qu'ils seraient malheureux,) je décide d'aller les voir afin de les disposer dans la maison des crânes, correctement. Mais étrangement, je ne peux absolument rien faire. L'énergie est très plombante comme si les crânes disaient : “interdit”.

Je récidive plus tard, en cochant en moi-même l'option : rendre les crânes. Rien n'y fait, c'est exactement pareil. Mathieu me dit que c'est peut-être dû à cet article que je refuse de publier. Je n'écoute pas, trouvant l'idée tirée par les cheveux. Puis, je me retrouve bête dans ma chambre à ne pas savoir quoi faire. Puis j'ai un ressenti très fort en moi-même : je trahis Khubya en refusant de publier. Il est marrant de constater que cette idée de trahir Khubya est arrivée pour la deuxième fois ( la première fois, est dans l'idée de rendre tous les crânes et de donner les miens à des personnes plus compétentes que moi ). Je décide donc de m'y coller en n'oubliant pas le " contrat". De renoncer à la dualité à partir du moment où c'est publié afin d'honorer son désir : être dans l'Unité pour le second "mandat". Peux importe le comment, cela se fera automatiquement, j'ai confiance.
 Mais au final, je refuse à nouveau, autosabotage frappant !! J’arrive à repérer que ce mécanisme est déclenché pour nourrir la dualité ! La lumière de soutien, face à ce nouveau refus, vient à nouveau, radieuse et resplendissante, m’exhortant vraiment à le faire.
Mais pourquoi tant de résistances en moi ??

Je me dit que contrairement à la première fois, je veux trouver mon centre Divin interne, et ne pas être à ses ordres. Je souhaite aussi trouver l'équilibre entre son aide et mon autonomie. Je sens en moi l'envie d'être au mieux possible pour lui faire un service de qualité., un service d' Amour.

Je me souviens des paroles que Khubya m'avait dit dans le désert. Il m'avait dit qu'en fait, il n'avait presque rien fait de la mission initiale, qu'il n'a fait qu'une mise en bouche, et que c'est pour cela qu'il n'est pas vraiment entré dans le sujet des crânes. Il me dit que son travail à venir est immense, et il m'a gentillement demandé si j'acceptais de continuer avec lui ( ce qui m'avait bien fait pleurer d'émotion ). Je lui ai répondu oui, je lui ai même dit que je le désirais plus que tout. Il m'a dit que son rôle, par rapport à la Vérité Divine était loin d'être fini, ni même déployé réellement.

Je repense aussi au comportement de Samuel du retour des Grands dragons. C'est un site dont je fais l'éloge, car il parle de comment travailler avec les Crânes ( pas attendre qu'un Khubya sauvage apparaisse pour dire quoi faire ! ), comment travailler sur soi, comment être dans le coeur, et il a surpassé le problème du pouvoir. C'est donc un être avec une fréquence très cristalline et claire.

Ce comportement en question est qu'il avait la Foi en cette reprise avec Khubya, et m'y " encourageait" ( d'une manière très douce, plutôt suggérée par son énergie que par ses paroles ). Cette foi m'explosait littéralement car cela surpassait toutes mes croyances sur le semi-canal pas très fiable que j'étais. Peut -importe que je sois pas aux normes, peu importe tout cela, car c'est rien, ce n'est pas l'essentiel, quand le Divin veux quelque chose, cela se fait, cela s'aligne, ce ne sont pas ces considérations humaines qui priment : voilà ce que me faisait cette Foi. C'était une foi Divine presque dérangeante, car je sentais presque qu'il Savait. Juste.qu'il Savait ! Que cela Est. Point barre. C'est comme si j'étais vue telle que j'étais vraiment , en dehors du personnage que je joue encore. Une réelle aide !

Le soir, je remarque que je possède encore le handicap majeur d'être incapable de pouvoir " apprendre" d'une expérience, c'est comme si elle s'envolait après avoir expérimenté. Comme si je ne pouvais pas l'enregistrer en moi et bénéficier de son souvenir émotionnelle. Par exemple, en ce moment, tout ce que j'ai vécue avec Khubya, c'est comme si je n'avais rien vécue, je ne peux plus me rappeler de sa paix ou de sa lumière, c'est comme devenue conceptuel. Ça ne " descends" pas dans la matière. Ce handicap frappe aussi ma capacité d'apprendre des choses comme le code. Mathieu, me dit que je suis trop déconnecté de la réalité, de la vie et des autres. Du coup, je me dis que la c'est bon ça sert plus à rien d’espérer reprendre. Mais la lumière de soutient revient comme pour me dire que c'est une " fausse excuse".

Je me demande pourquoi, réellement , pourquoi j'ai si peur de publier. C'est absolument pas normal que je flippe à ce point la..comme si..comme si publier cela allait me tuer ! Voila c'est donc ça ! J'ai peur de mourir en publiant l'article. Peur de la mort de l'ego ? Ça explique pourquoi je résiste avec une telle ampleur.


23 Janvier

Finalement je me décide à envisager de publier. Et ce qui déclenche cette décision est encore cette sensation de trahir Khubya dès que je veux faire une autre activité et remettre à plus tard..(ou à jamais la publication). Des que je renonce, je suis tellement poussé....il est  impossible de me soustraire a cette appel tellement c'est puissant.


Fin du journal



Les points de vues exposés dans ce journal sont les points de vue du moment de leurs écritures et non mon avis du moment, ou je me cherche encore dans la Vérité de ce qui est profondément Juste. J'insiste sur ce point.

Donc en conclusion, je vous expose les faits, mais même si l'idée de reprendre me transporte de joie, je ne veux pas forcer les choses. Si c'est fluide, cela se fera. Si ce n'est pas fluide, cela ne se fera pas. Je ne me focalise donc pas " à tout prix" sur cette "reprise". Ça prendra la forme que ça prendra.

Et je demande, malgré le journal, pour ceux d'entre vous qui attendraient comme un messie sauveur la reprise, de ne pas, non plus, être trop dans l'attente, car tout est possible ..ou pas !!!! 

Je voudrais m'excuser pour tous ceux qui ont été blessés dans cette histoire, même si je sais qu'à ce stade les excuses sont assez inefficaces vue l'ampleur de la chose. Je m'ouvre à une conclusion positive de tout ça, car je sais que l'épisode "Khubya" n'étant pas encore fini, il y aura forcément une conclusion. Mais je ne permettrais plus quelque chose basé sur la dualité comme ça s'est produit auparavant. Plus de forçage, plus de manipulation, plus de prise de pouvoir, plus d'illusion, plus de faux espoirs. 

Je m'amuse avec une question, qui est : est ce que cet article ( pondu avec quinze kilo d' Amour - cot-cot ) sera le dernier tout comme la dernière canalisation de Khubya en septembre ? Hé hé les paris sont lancés !!!!

( C'est une drôle de situation que de se retrouver dans ce cas là, alors que je suis tellement d'accord avec mes detracteurs me concernant et concernant Khubya )

Je vous souhaite une très radieuse journée emplie d'Amour.

Je répète, mais pour être sur que le message soit passé : mon adresse hemysi@hotmail a été bloquée depuis le mois de Novembre 2019, donc, si vous souhaitez me contacter, cela passera par la page de contact. Merci

Si vous souhaitez publier cet article, merci de ne rien couper, de ne rien modifier et de mentionner le nom de l'auteur et son site internet. Merci.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont en modérations.