samedi 24 décembre 2016

Actualité de Noël

Le 23 décembre 2016

Sujets abordés : Nouvelles, Noël par Dieu, Les Crânes-fusions, identité de l’âme.

 Bonjour, ou bonsoir à vous, dans ces périodes festives de Noël

 Je suis venue faire ce message pour vous parler de plusieurs choses, de plusieurs sujets. Evidemment je vais commencer par vous donner des nouvelles, d’abord au sujet du test fait par « Khubya ». Tout le monde s’attendait à une reprise, et moi aussi. Mais ce qui s’est passé, c’est que Khubya a utilisé cette canalisation pour m’obliger à faire le travail sur moi que je rechigne à faire depuis 1 ans. Et pour bien «me piéger», il a carrément coupé le canal, je suis donc dans l’incapacité totale de le canaliser. Cela fait donc déjà plusieurs mois que je n’ai plus de contact avec lui. Fort heureusement, je ne suis pas sans guide, un autre est venu, pour le moment, je ne vais pas dire son prénom (j’attends le feu vert) alors je vais juste l’appeler par son initiale : M.


 Khubya est réapparu il y a quelques mois pour aider deux de mes amis, et en a profité pour m’adresser un message : « Je ne reviendrai pas tant que tu n’auras pas fait le travail que j’attends de toi ». Je mets énormément de temps à le faire, parce que j’ai plein de préjugés, pleins de fausses croyances, d’avis tranchés et de peur. A l’heure actuelle, je me mets plus « dans le bain », mais je n’arrive pas encore à faire 100% de plongée en apnée. Il s’agit, entre autres, d’aller visiter mes pires parts d’ombres, dont les plus coriaces sont : mon impuissance, mon envie de faire la guerre à tout ce qui bouge, la guerre contre moi, la guerre contre la vie, et ma peur des Ténèbres. Et puis d’autres plus classiques comme l’immaturité, les pieds dans la lune… etc.

 Accepter mon impuissance, parce que depuis 6 ans, j’essaie de faire du travail sur moi sur beaucoup de domaines : la concentration, le moment présent, l’ego, l’enfant intérieur, le contact à Dieu, le travail sur ses parts d’ombres, la confiance en soi, l’intégration à la Terre, le contact avec le Soi supérieur, le silence, la respiration… et que je n’arrive à rien. M. m’a expliqué pourquoi : parce que depuis 6 ans je ne voulais pas travailler sur moi et que je me suis forcée parce que mon ego voulait à tout prix évoluer…. en employant une énergie de guerre et de contrôle. Y a de quoi rire.

J’apprends à être plus à l’écoute de moi-même… alors que j’ai pas la volonté d’être à l’écoute de moi-même. Hard comme concept… mais ça doit pas fonctionner sur tout le monde… Je vous avais dit que lors de la reprise avec Khubya, cela m’avait fait un sacré effet (tous les effets positifs) que je croyais permanent… Eh bien non ! Construisez le haut de la tour sans la base et elle s’effondrera. C’est ce qui s’est passé, et ça a permis à Khubya de me montrer que je suis obligée de passer par un travail sur les ombres pour avoir accès à ses énergies. L’apathie a également eu le temps de me prendre, ce qui fait que je ne cherche plus à être « bon canal » et j’avoue que j’en tire plus avantage qu’autre chose. J’ai toujours beaucoup de travail à faire pour rendre une véritable canalisation, j’ai besoin d’énumérer ? Ok, patati et patata, voilà.

 J’ai pu, entre temps, accepter mon don de canal, même si, pour le moment ça cafouille sur la radio, et j’ai pu accepter que cela soit dans ma mission. J’ai ressenti si OUI ou NON Khubya faisait partie de ma mission d’âme ou si ça a été une erreur du début jusqu’à la fin, et la première réponse s’est imposée très nettement. OUI !!! La vraie reprise de Khubya aura lieu quand : - J’aurais accompli à un certain niveau le travail qu’il me demande. - J’aurais assuré le travail nécessaire à l’usage d’un canal le plus pur possible. Cela prendra le temps que ça prendra, et tous mes calendriers ont brûlé ^^. J’ai remarqué que personne ne m’avait demandé ce qui s’était passé par rapport à Khubya, et je suis plutôt contente, parce que ça prouve que vous avez compris que ça sert à rien de dépendre de « lui ». L’idéal, c’est vraiment d’être avec le Soi supérieur et, en complément, de s’aider de canalisations sûres. Et je serais peut-être ce genre d’aide à l’avenir, qui sait ? Je suis bien contente de devoir plutôt fonder les bases de mon château fort…

 M. nous enseigne des choses particulièrement intéressantes qui seront révélées en temps voulu, ainsi que le processus que j’ai suivi depuis un an. Je travaille aussi avec un thérapeute loin d’être banal, que j’avais, à la base, contacté pour m’aider à canaliser pour de bon (avant que l’apathie me prenne). Il vise plus loin en cherchant à m’équilibrer, ce qui fonctionne, même si c’est lent. Maintenant, place à un petit témoignage sur Noël. En fait, en temps normal, je ne fête jamais Noël, tout simplement parce que cette fête est complètement dénuée de sens pour moi. Autant vous dire que les sapins de Noël et les cadeaux ne me font rien du tout. Et puis célébrer Jésus… comment dire… comment célébrer quelqu’un auquel tu n’arrives pas à t’attacher, même en lisant la bible ? Au mieux, je peux prier avec Lui le 25 décembre… Donc il est évident qu’il était totalement insensé que j’offre des cadeaux à qui que ce soit… et pourtant… ça s’est fait totalement malgré moi, et c’est ça que je voudrais vous partager : ce que peut être Noël quand Dieu s’en mêle. Car pour moi c’est bien ce qui s’est passé. Et des cadeaux suggérés par Dieu, lorsqu’ils sont offerts, n’ont pas du tout la même charge énergétique.

Tout à commencé lors d’une sortie dans un forum d’art. C’est là que va entrer en jeu une capacité que j’utilise énormément, si ce n’est pas pour dire tout le temps. Cette capacité peut énormément pour vous, et si je l’ai, vous l’avez aussi. Et cela s’est prouvé, car j’ai pu tout de même « montrer » cette capacité à un de mes amis, qui a pu l’apprendre. Il s’agit de « ressentir » si quelque chose me convient ou pas. Dans ce contexte, je me suis demandé en moi-même si cette sortie valait le coup pour moi. Il y a la réponse du mental qui m’a dit non. Puis, en me concentrant mieux, non seulement un oui, mais une indication « d’ouverture ». J’ai même eu accès à la vibration que je retirerais de l’événement, et elle a été telle que cela m’avait été montré. J’utilise ça aussi pour savoir si un crâne est « fusion » pour quelqu’un (j’en reparlerais plus bas), pour savoir si un « cadeau » convient, si un métier convient... Je l’utilise aussi dans des projections : par exemple, je me demande : Est-ce que c’est correct si je cherche du travail ? Je ressens que non, pour le moment et je sais pourquoi. Dans votre cas, admettons que vous voulez faire un cadeau de Noël qui plaise à coup sûr. Imaginez ce cadeau de Noël, puis imaginez la personne à qui vous voulez l’offrir et sentez le résultat. Soit ce sera « ouvert », soit fermé. Je parle bien de SENTIR et pas de CE QUE VOUS PENSEZ. Vous développez vos perceptions comme ça, et l’usage de cette capacité, quand elle est bien expérimentée, peut vraiment vous donner un accès plutôt intéressant… sur les sujets qui vous intéressent et que je vous laisse deviner.

Donc, dans cette sortie, je tombe sur une artiste et j’ai le coup de foudre pour son travail. Je voulais tout simplement le lui témoigner en lui donnant un billet, mais je me suis dit : « autant lui prendre quelque chose ». Et j’ai le choix entre deux articles. Et là, l’artiste, me voyant hésiter, me dit : et pourquoi ne pas l’offrir à quelqu’un ? Banal pour vous, mais pour moi… m’imaginer offrir ça à quelqu’un, comment dire… je suis égoïste, donc j’y ai pas pensé^^. Donc, j’utilise mon don, que je m’amuse à baptiser « superposition » (parce que je superpose l’objet sur le destinataire) et découvre lequel lui va à merveille. Premier cadeau « involontaire ». Le deuxième cadeau involontaire a suivi un cheminement plus complexe, et ce sont les Crânes, le point de départ. Je vais donc devoir vous parler des crânes-fusion. En fait, j’ai découvert très récemment quelque chose qui m’a stupéfaite.

Contrairement à ce que j’ai cru depuis le départ, je n’avais AUCUN crâne fusion. Xanador (le crane vert qui s’est déjà exprimé par canalisation), Xouvior, mon premier crâne, Xaou, mon troisième, aucun n’était lié a moi… le choc, quoi !!!! J’ai alors compris pourquoi mes crânes avaient une tendance à vouloir « fuir » de ma chambre vers la « maison des crânes » au bout d’un moment. Donc, avec la superposition, je commence mes recherches. La première est un crâne en larimar, extrêmement belle. Le lien est d’environ 80% donc toujours pas 100%. De caractère, elle est posée, de très bon conseil, genre gentille maman. Son énergie féminine est sensationnelle. Puis je teste le second… qui est… Sily. Certains d’entres vous doivent la connaître, c’est le crâne en septaria qui avait peur de tout, et qui a eu besoin du voyage au désert pour se stabiliser. Je découvre, avec... vraiment une grande stupeur, que c’est elle mon crâne fusion… le choc, je vous assure. Pour moi, c’était déjà du tout vu qu’elle aurait une autre gardienne (c’était une idée mentale que je n’avais jamais vérifiée). Je la prends, et je constate que l’entité cristalline est… partie. J’ai cru dans un premier temps que c’était parce que j’avais mis tout ce temps pour comprendre que c’était mon crâne fusion. Mais j’ai senti plus tard que c’était plus complexe que ça. Je l’amène dans ma chambre et lui demande où elle veut aller.

Elle va sur un de mes deux autels, tout près d’une poupée assez particulière que j’appellerai par ses initiales L.D.D. Et je regarde tout ce beau monde (où sont aussi des crânes vraiment particuliers que j’appellerai Crânes D.D. (ce ne sont pas des crânes de pierre mais de résine). Et la pensée : « c’est comme une famille » me vient à l’esprit, et je vois que mes crânes rechargent Sily qui en avait bien besoin. Puis la poupée fait tâche dans le décor, parce que son énergie n’est pas « ouverte ». Je comprends donc qu’elle ne m’est pas adaptée. Superposition : effectivement elle ne m’est pas destinée, ce qui explique que je n’ai aucun attachement pour elle. Superposition sur tous mes amis (humains), je trouve lequel « colle » : deuxième cadeau involontaire. Sans la volonté de quiconque, je reçois moi aussi un cadeau.

En effet, comme j‘ai compris qu’elle ne m’allait pas, j’ai tout de suite fait le lien suivant : un de mes amis a ce même genre de poupée qu’il avait totalement délaissée et elle me convenait parfaitement. Superposition pour vérifier. Oui et oui. Je vais voir l’ami, lui explique la situation. Lui aussi a bien développé cette superposition, il le fait, et remarque que j’ai raison. Toute contente, je repars avec la poupée. Depuis, je dors avec elle. Le troisième est encore plus complexe ^^. Un de mes amis, P. M., est venu en vacances chez nous. C’est un homme que j’apprécie énormément d’avoir chez moi, parce qu’il est vraiment un nounours d’amour, il est apaisant, doux, enfin, le genre d’homme que tout le monde ne peut qu’aimer. Et j’aime qu’il reparte de chez moi ayant de quoi se nourrir (spirituellement). Du coup, mon guide M. l’enseigne par canalisation et finit par lui dire qu’il a besoin d’une peluche pour travailler son enfant intérieur. « J’ai déjà un petit nounours », explique t-il. Je fais une superposition : « Incorrect, on peut trouver mieux. » Nous sortons dans un Jouet Club.

Nous cherchions la peluche, et au final… je vois un petit chat dans une boite. Je le prends, le regarde, le trouve mignon, puis le repose. Quelque temps après, je reviens la voir et la reprends de nouveau, pour la reposer encore. Et je la reprends encore une fois et l’ai «baladée» dans le magasin, en proie à ce problème. J’avais bien compris que la peluche plaisait à mon enfant intérieur, mais mon mental disait : « J’en ai pas besoin.» Voulant donner raison à mon mental (mais sachant que je n’aurais pas le dernier mot) j’ai reposé la peluche. Mes deux amis sourient, sachant déjà le résultat à l’avance, ce qui ne manque pas d’arriver : mon enfant intérieur se met à pleurer, ce qui fait que je ressens cette tristesse presque malsaine à mon sens. Ça fait tellement mal ! Je la reprends, tout de même dans l’incompréhension : Pourquoi ce désir, alors que j’avais beaucoup de peluches ? En rentrant chez moi, je compare la peluche aux miennes… et effectivement, je découvre qu’à la base, les peluches qui sont présentes dans mon lit, je les avais achetées pour en donner aux personnes lors des réunions , mais c’était après la réunion des crânes bébés, donc ça n’a pas pu se faire. Je n’avais pas vraiment un lien avec eux, même vérifié par superposition. La poupée L.D.D. et cette peluche toute craquante sont donc mes deux préférées : deuxième cadeau involontaire pour moi.

Nous voulions chercher la peluche de mon ami, et c’est la mienne que l’on trouve… Nous continuons et par superposition, je trouve un autre magasin. Aucune peluche. Mon ami Ma. (celui qui m’a donné la poupée) avait voulu m’offrir une boite de cartes. Et là ce qui s’est passé… P. a payé la boite à la place de Ma. ce qui a fait que l’énergie d’offrande a été déviée. Je n’ai donc pas reçu le cadeau sur le plan énergétique, ce qui ne comptait pas puisque ce n’était pas lui qui l’avait payé. J’étais vraiment étonnée, et en réfléchissant, je compris ce qui s’était passé : Ma. avait voulu m’offrir un cadeau volontaire. Et un cadeau volontaire….dont, au fond, je n avais pas besoin… Ce dont j’avais besoin, il me l’avait donné : la poupée. J’avais trouvé la leçon particulièrement intéressante. La façon dont j’ai trouvé la peluche de P a été assez surprenante. J’avais projeté d’aller à Tours pour lui trouver sa peluche, mais …….. Mais…………………..

Flashback : « Un peu avant d’acheter la peluche au Jouet Club » :

Je parle de mon don de superposition à P. et je lui fais tester plusieurs de mes peluches pour qu’il se rende compte lesquels lui conviennent un peu, beaucoup, ou non. Au départ, il avait du mal car il procédait en utilisant son mental, selon le type de peluche qu’il préférait ou non… Et il trouve, en se concentrant un minimum sur ce qu’il ressentait vraiment. Puis, en allant en chercher d’autres, je prends ma poupée L.D.D. et la lui tends, l’air complètement amusée. Mais brutalement j’ai une réponse qui a surpris mes attentes : ce n’est pas la sienne mais il a besoin de ce genre de poupée pour faire un travail sur lui bien spécifique. Donc, sur internet, je lui dégote très rapidement celui qu’il lui faut, puis lui laisse tester par son ressenti. Correct. Et dans la foulée, et sans me forcer (ce qui est à noter !!!) je cherche sa peluche... et tombe rapidement dessus. Superposition : totalement parfait : une peluche licorne blanche et rose. P. va la chercher dans un magasin non loin de là. Quand il me la ramène, je suis totalement surprise de la puissance de la peluche. Jamais je n’aurais cru qu’il existait en ce monde une peluche aussi puissante. Elle rayonnait d’un amour sublime, et d’une douceur enveloppante. P. a complètement été envoûté, et son visage était celui d’un bébé totalement heureux, un visage parfaitement détendu. Il était très content.

Le quatrième cadeau est d’une simplicité folle. Lors d’une sortie en famille, un membre a proposé d’aller à Noz, où j’ai trouvé un cadeau qui correspondait parfaitement à un de mes amis. Mon grand frère William vient me voir et me montre le plaid qu’il a trouvé (sorte de couverture légère). Intéressée, je lui demande où il l’a trouvé, il me montre, et j’en choisi un qui a particulièrement fait plaisir à mon enfant intérieur : mon troisième cadeau… et tout ça, bien avant le 25 décembre. Je ne souhaitais pas non plus réveillonner mais un concours de circonstances a fait que… le réveillon que je devais faire pour ma famille... a été finalement annulé... J’ai tout de même maintenu l’idée pour mes amis. Lors de ma sortie en famille, mon père m’a offert un cadeau. J’ai complètement été surprise, non pas par le cadeau, mais de l’énergie que j’ai perçu au moment d’offrir le cadeau : c’était une énergie contrôlée : une énergie bridée. Une énergie qui n’a rien d’une énergie de joie. Ça m’a surpris, comme si le fait de vouloir « contrôler » quel cadeau on va offrir à qui, affectait la qualité de l’énergie offerte avec le cadeau. Dans le processus du cadeau involontaire, j’ai senti une totale pureté dans ce que je recevais car rien n’était volontaire. Bon, supposons... que tout ça était une expérience de lâcher-prise… moi qui ne connais pas ça… admettons… Donc si je vous parle de ça c’est pour :

- Vous donner un témoignage d’un Noël non organisé par des humains mais par Dieu.

- Vous faire comprendre que ce don de superposition que je sous-utilise, vous l’avez (il s’agit de l’intuition même si je l’utilise de façon volontaire en « superposant »). Il est même possible de « sentir » l’avenir avec ça : genre : dans telle « boite », est-ce que mon CV va être pris ?… etc. (Il faut évidemment être neutre.) Le tout est de faire attention à ne pas confondre mental et ressenti (les deux sont vraiment différenciables). L’égo est… sans énergie, fade, non divin, et l’intuition est plus « explosive ». En général, l’humain le perçoit, mais il est vite broyé par le mental). Donc vous pouvez faire énormément de choses avec.

Un des derniers usages que j’ai fait, est de savoir comment agir par rapport à une situation donnée ou j’étais émotionnellement emprisonnée. J’avoue qu’il est dur d’utiliser l’intuition quand une personne est perturbée mais j’y arrive en me concentrant un peu. Genre quand quelqu’un me dit que tout ce que j’ai canalisé a été « du bas-astral » (ce qui est la pire chose à me dire pour me déstabiliser, car ça tape dans ma blessure la plus douloureuse), j’ai senti que c'était plus complexe que ça, alors que moi-même j’essayais de me persuader que c’était vrai. Justement, ce que je viens de vous dire est parfait pour introduire le troisième sujet dont je voulais vous parler.

Ma pire blessure, vous la connaissez, mais vraiment là, c’est « mort de rire ^^ ». Vraiment !!! Avant de vous en parler, je me dois de vous parler à nouveau des Crânes… J’avais réalisé que Sily était mon crâne fusion, mais la pierre demeurait sans entité. Donc pour faire revenir l’entité, je douche la pierre, puis je la sors dehors… : aucun effet. Dommage, parce que je ne sais plus quoi faire pour ramener l’entité. Par « chance », j’ai eu la réponse. Dans ma chambre, Xouvior me réclamait de retourner dans la maison des crânes. Je me suis dit : « Il ne va m’en rester plus qu’un, il faut que je regarde s’il n’y en a pas un qui veut venir avec moi. » Bien sûr, aidée de la superposition (c’est l’intuition, mais j’adore l’appeler comme ça. Les joueurs de Yu-Gi-Oh pourront appeler des XYZ avec ce don ^^), je regarde… et je déniche un crâne sur lequel j’avais littéralement sauté lorsque je l’avais reçu, il y a deux années de cela. Mais comme il devait revenir à ma mère, je l’ai laissé. C’est un Crâne de Sirius en septaria. Encore de la septaria…. Je le prends et cette fois ci c’est lui qui me saute directement dessus et me dit :
-« Ah bah, c’est pas trop tôt !!! Tu me prends et tu ne me repose plus dans cette maison des Cranes. »

J’ai été contente d’un tel accueil.
Je lui demande :
« Mais pourtant, tu n’es pas mon crâne fusion ? »
« Non, je suis ton crâne-instructeur ».

Bon, ok ! Caractère de l’entité : très mature, sage, capable de tourner beaucoup de chose en dérision et de faire rire… Je le mets avec Sily. Le lendemain, je remarque que l’entité Sily est revenue. Je m’empresse de regarder pourquoi. Les deux crânes forment un couple, car leurs énergies sont trop bien assorties. Voilà donc pourquoi elle était partie….elle n’avait pas son amoureux. Je suis alors super contente d’avoir ENFIN des Crânes qui me sont destinés. Je sentais inconsciemment que les autres crânes n’étaient pas mes crânes-fusion et ça me pesait. Et ça m’énervait quand ils voulaient retourner dans la maison des crânes. Ils en ont le droit, c’est ce que je me suis dit, mais je sentais que ma colère était due à autre chose… que je n’arrivais pas à déterminer. Puis un coup du destin, je reçois un courrier mail qui tape dans mon pire point faible… « Canal du bas astral » : j’ai appelé Laura : présente !

Donc bah, évidemment, effondrement, larmes, et ma colère traditionnelle au souvenir de la « circulation des crânes ». M., fidèle « Ange gardien», vient à chaque fois m’aider quand j’ai un problème, ce en quoi je suis toujours surprise. Il m’explique qu’il faut vraiment que je change mon point de vue. Mais j’étais tellement embourbée par mon « crime » que je ne voyais d’un crime… qu’un crime. Je fais une chose que JAMAIS j’ai faite : j’ai demandé conseil à Othar, le crâne Sirius. Et là, je m’y attendais pas du tout : - Tu fais du boudin juste pour ça ? - Du boudin, mais tu n’y étais même pas, à cette circulation. - Oui, mais ça ne m’empêche pas de dire que tu en fais vraiment trop. Puis il me révèle des informations que j’ignorais totalement - Il faudrait peut-être que tu saches que si tu en as blessé, tu en as aussi libéré certains qui attendaient cela. Et chez les humains, à ton avis, qu’est-ce qui a pris dans la figure ? J’ai bien compris qu’il parlait de l’ego.

J’en parle à mon ami Ma. et j’utilise mon don pour voir la vérité. Je me pose alors la question : quels sont les crânes en ma possession qui ont été sévèrement blessés par la « circulation ». La surprise du siècle : rien. J’ai pris un coup. Mon ami, qui a utilisé la superposition en même temps que moi me dit : - Tous les crânes ont été au courant du processus avant d’avoir lieu. Surprise, je m’empresse de vérifier l’information. Eh oui, tous les crânes savaient. Et il n’y a eu aucune blessure grave, contrairement à ce que je croyais !!!

Et chez les participants il n’y avait effectivement aucune blessure d’âme, et j’ai compris plus tard en quoi c’était impossible que l’âme soit touchée par l’opération (attention, je ne parle pas du Soi supérieur intouchable par une quelconque blessure). Je me suis alors empressée de regarder les crânes que j’avais cru être le plus touchés : Xarionda et un crâne appartenant à une C.C. : c’est pas du tout son crâne fusion !!!!!!! Je fais pareil pour le crâne de S.G., un membre de l’équipe. Pareil !!! Je refais le même processus sur les crânes d’un couple dont j’avais fort heureusement encore le souvenir F.B. et F.B. Résultat pareil !!!! Voilà pourquoi il n'y a pu avoir aucune blessure : Khubya n’a retiré aucun crâne fusion à leur gardien (sérieux! et il sourit en plus !!!!).

Moi qui accuse toujours Khubya de savoir rien faire parce qu’il est du bas-astral… (enfin, c’est ce que je pensais). Ces découvertes (faites aujourd'hui, c’est tout frais ^^) ont dû calmer ma culpabilité. Ce qui m’amène à la question suivante dite d’un air naïf : c’était donc pas une erreur ??? Je ne suis pas encore complètement convaincue, mais au moins, le prétexte d’avoir été un monstre cruel et sanguinaire (oui, j’exagère toujours) pour avoir gravement blessé des crânes et des participants (dans leur âme) semble être parti en fumée.

Donc :
Laura, mode : Culpabilité
est passée en :
Laura : mode perplexe, veut savoir la Vérité.

Evidemment, cela ne retire en rien la brutalité dans laquelle je l’ai fait (et je vous demande pardon) et le fait que je n’ai peut-être pas canalisé souvent le vrai Khubya (peut-être 1%, qui sait ^^), mais ça, c’est tout de suite plus facile à prendre en charge, même si ça nécessite un formidable don que je n’ai pas, qui s’appelle… (la chose la plus convoitée au monde, sûrement) : LE PARDON !!!!!! Car j’ai encore à me pardonner de mes erreurs, me pardonner d’être imparfaite. Mais un gros morceau a été retiré et ce qui est drôle, c’est qu’un jour, j’ai pris un crâne en fluorite, (ayant été pris lors de la « circulation ») qui a, lui aussi, une grande sagesse (comme Xarionda) et il me dit : « Tu sais, par rapport à ta blessure avec nous, tu devrais en parler. » J’avais pensé : « mais c’est vraiment un rigolo, lui ! A qui veux-tu que j’en parle ? » A un crâne, visiblement.

Je n’ai jamais demandé leur aide pour un sujet qui me tenait autant à cœur. Y a encore énormément de boulot mais au moins, il y a une petite avancée… C’est parfois dur de demander de l’aide, mais au moins elle est efficace. Personnellement j’ai une grande admiration pour les Crânes que j’appellerais : « Crânes-sages ». Ils ont une super sagesse, une grande maturité, et c’est franchement un cadeau d’en avoir un comme crâne principal. Quand, à table, j’ai dit : « J’attends avec impatience le jour où les Crânes seront rendus aux gardiens, M. m’interpelle et me dit : « Rectification : une redistribution. » Donc, maintenant que je sais que des crânes « non-fusion » ont été retirés, et que je sais comment reconnaître un crâne fusion (par superposition et par la demande à l’entité), la prochaine réunion, il y aura vraiment les gardiens et les crânes-maîtres. J’ai d’ailleurs, par déduction logique, compris pourquoi un crâne est fusion avec son gardien ou non. M. nous a appris notre essence d’âme. L’essence de l’âme, c’est ce qui fait que tu es reconnaissable en un seul mot. Mon ami P., par exemple, c’est la Douceur. Mon autre ami Ma. c’est la sagesse extraterrestre, mon frère, la force tranquille, force d’écoute… etc. Quand l’homme assume son essence d’âme dans sa vie, il est en harmonie avec lui-même… La mienne c’est… la puissance. Et ça explique bien des choses sur moi et certaines maladresses que je fais de ce côté-là. Si vous voulez savoir quelle est votre essence d’âme, demandez au Ciel, il va bien vous répondre…

Et donc, le Crâne serait en rapport direct avec l’essence d’âme de la personne. Ceci reste une hypothèse. Si vous voulez savoir si un de vos Crânes est un crâne fusion, prenez le crâne dans vos mains, et posez la question. Faites ensuite attention à vos ressentis. Plutôt oui ou plutôt non ? Si vous n’y arrivez pas, c’est pas grave. Recommencez sans trop attendre la réponse avec crispation. Avec de l’habitude, vous allez même pouvoir savoir à quel pourcentage vous êtes en lien avec le crâne. Mon Crâne en Larimar, bien qu’étant vers les 80-90%, reste quand même un de mes crânes principaux, et est dans la douceur, la fluidité, et je trouve que ça équilibre, par rapport aux deux autres qui « dépotent », question puissance et côté « guerrier » (en plus la septaria prend les couleurs de l’armée !). Vous pouvez ainsi vous exercer sur pas mal de choses….

Je vous souhaite d’excellentes vacances de « Nowël ».

Échanges à ce sujet sur le forum ici

7 commentaires:

  1. oui Thank You Laura, Merci pour ton message, de nous donner des nouvelles !
    ca fait plaisir, On t'aime
    Raphael Pont

    RépondreSupprimer
  2. Merci Laura de partager et joyeux Noël à tous.

    RépondreSupprimer
  3. MERCI LAURA ! ça fait plaisir de te lire et je trouve ce partage trés instructif .

    RépondreSupprimer
  4. merci Laura
    Je ne vois pas d'articles ecrits depuis le 23 Sept 2016
    C' est normal?
    Trop forte, ton expérience...Et en plus, cette façon de nous la partager en toute simplicité....CHHHH! j' adore çà

    RépondreSupprimer
  5. Les fin de l'an amènent toujours des cadeaux pour tous.La souffrance liées à nos humeurs fait que nous avons des difficultés pour les accepter.
    Merci LAURA pour tes témoignages vivants. Je me sens comme toujours très en phase avec ton évolution, même si j'ai 67 ans. L'âme a-t-elle un age ?
    Comme toi je découvre de plus en plus mon engagement forcé avec les légions ténébreuses et durant beaucoup d'incarnations. L'accepter et en faire bon usage est mon travail quotidien.
    Tu es donc comme une sorte de collègue universelle pour moi.Notre passage dans le scénario terrestre et humain ne doit pas nous voiler notre vraie nature originelle, celle vers laquelle nous revenons.
    Je t'envoie à toi, à ton entourage et à tous les internautes ici, mes pensées les plus douces et fraternelles pour cette transition si particulière.

    Jacques VESONE

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Laura,
    J'ai senti que je devais te retrouver. Alors je t'envoie un message.
    Je t'envoie de la douceur pour apaiser tes douleurs.
    C'est difficile de recevoir des informations sans que l'on sache si c'est vrai ou pas. Personnellement, j'ai beau suivre mon intuition et avoir des rêves puissants (en tant que vécus) et avoir eu des expériences plutôt surnaturelles et paranormales du point de vue d'un être humain lambda, certaines choses me paraissent difficiles à comprendre. Et là, maintenant, je me souviens de "Laura et Khubya" dont j'ai lu les canalisations en 2014 apparemment alors qu'elles ont été écrites en 2013.
    Je te souhaite beaucoup de courage en tout cas.
    J'ai confiance en toi depuis le début sans que je sache pourquoi. Peut-être un jour aurais-je la réponse ? :)
    Bisous du cœur.
    Charline.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont en modérations.